Poêmes de prose et de vers


Aurore d'une vie

En étant un être aimant
Je voue l'entière confiance à ton coeur
Tu es ma bénédiction
Ce que je ressents comme un honneur

Le bonheur reste imparfait
Ce qui me rends complice dans tes yeux
A la lueur d'une fine flamme je veux
garder ton regard de fée

Tout aussi limpide que nuages
Je me fonds en toi
La demi-mesure qui bat
N'est rien de tel que délice des mages

A l'image d'une esquisse amoureuse
Je sens la chaleur de tes ailes
Proches et sans prétentions moqueuses
Venir m'ôter de mon sommeil

Sans avenir, plus rien n'est le passé
Sans mot à dire, tout est
Seule j'étais parmis vous
Nombreuse je suis par ce que tu me voues

De nombreuses années le secret est resté
Simple est l'amour quand il est confident
Et voilà qu'aujourd'hui je me permets
de voir dans tes mains ce patron



Au-delà

Je suis morte, et je suis heureuse de l’être.
La vie parmi les morts est fabuleuse,
Tout ce qui arrive émane d'un sentiment profond de logique.
Je vois mes proches comme ils sont et pas comme ils voudraient qu'ils soient.
Je me découvre des talents fabuleux, inespérés, je sens leurs présence;
Puissantes, que quiconque ne peut vaincre.

Je suis heureuse de ce qui m'arrive et ne doute en rien, j'aime me voir heureuse.
Je n'ai pas de vie amoureuse et cela est mon seul regret, pouvoir aimer à nouveau.
Plus j'y crois, plus l'idée perd de son importance,
Je me fonds alors dans les sentiments des autres
Et espère que c'est la bonne voie conseillée par l'amour;
Il en est rien et je le sais très bien.



Romance

La voluptée de ton corps
Inonde de merveilleux
Mon regard poussièreux
De pétales de plumes et d'or

La méthaphore de l'Amour
Est une idée dépassée
Sublime est mon parcours
Depuis que je t'ai rencontré

Fût une multitude de jours nouveaux
Pour que nos calins dantesques
Brisent sans fin les barreaux
De nos préjudices pittoresques

Le coeur de ma personne
Somnole à ton touché délicat
Il ne se retire et donne
Pour toujours, l'Amour à toi.


Etre

Ne pas, beaucoups de ne pas, des ne pas à en plus finir
Se poser les bonnes questions, avoir des centres d'interêts
Comme dessiner mais pas n'importe quoi
Avoir du respect pour les autres ne pas négliger la verité
Etre attentif, observatif, la contemplation a son heure.
Créer, écouter, entendre, se cultiver, et agir dans les règles
Savoir que une poesie peut se comprendre differement
Entretenir avec une maitrise totale mais garder à l'esprit l'amour
Ne plus vouloir posseder mais être posseder par l'envie du vouloir
S'entrainer coute que coute à réaliser ses rèves
Jouillir de l'incertitude permanante avec bienveillance
Ne pas trop fumer et si possible ne pas fumer n'importe comment.

Avoir de la qualité et la rechercher, avoir un avis objectif.
Etre aux service ce ceux qui peuvent t'offrir le bien
Ne pas maltraiter, ne pas se maltraiter, reconnaitre ses erreurs
Offrir les idées les plus mures et laisser les autres en attentes

Jouer avec soit même, se jouer des tours ne pas trop chercher
Etre au centre de soi même, aimer et se faire aimer
Se méfier des vifs personnes désesperées comme du mal
Chercher à être soi même dans les circontances voulus
Garder à l'esprit les plus importants faits de son existance
Se priver tant que nécessaire du bienfait des autres
Les accepter et leurs apporter un certain plaisir, le tiens
Savoir se ranger, réfléchir toujours et encore
Et penser sans quoi la vie n'aurrait pas de sens
Marcher droit avec la ferveur d'un fauve et je m'arrête la
sans quoi je n'aurrait jamais finie...